Grégory Deshoullière

Grégory Deshoullière, a été le premier de toute sa famille à obtenir un baccalauréat. Après cet exploit, il reçut une instruction académique dans les lieux de transmission de savoir parmi les plus prestigieux de France et du monde. Il fréquenta des gens instruits, lut beaucoup de livres et eut les meilleurs professeurs possibles. Peu après, il partit dans des pays lointains où il put mettre à l’épreuve ses compétences ethnographiques et acquérir de nouveaux savoirs lors de rocambolesques aventures. Aujourd’hui avec des amis de France, d'Amazonie équatorienne et d'ailleurs il enquête sur les conditions de transformation d'une tradition ésotérique amérindienne, les expériences collectives de prise en charge de la sorcellerie et les mystères de la poétique jivaro. Ce qui l’amène parfois à enquêter sur les systèmes de domination contemporains et à chercher des outils pour répliquer.


Bibliographie
– avec Marta Nobre : « Tybalt R., une vie. » Œuvre numérique contagieuse. 309 serveurs (nombre fluctuant), 3 rues et 1 livre, 2008 ;
– avec Natalia Buitrón : « Shiirma nua. » Court-métrage musical pour Don Mano, premier raggaetonero shuar, 2011 ;
Entsakua. Film (70min) sur les hauts et bas d’un chamane d’Amazonie sans réputation, en préparation.

Comments are closed.