François Jarrige

François Jarrige, est historien et enseigne à l'université de Bourgogne. Il s’intéresse à l'histoire des machines, de leur diffusion, de leur acceptation et surtout de leur contestation depuis l'aube de la révolution industrielle. À contre courant d'une histoire linéaire et évolutionniste, il interroge le caractère inéluctable de la modernité technicienne et les possibles non advenus.


 

Bibliographie
– (avec E. Fureix), La modernité désenchantée. Relire l’histoire du XIXe siècle français, Paris, La Découverte, 2015 ;
Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences, Paris, La Découverte. 2014 ;
– « Quand les eaux de rouissage débordaient dans la cité : essai sur le mode d’existence d’une nuisance (France, XVIIIe-XIXe siècle) », in Thomas Le Roux, Michel Letté (éd.), Débordements industriels. Environnement, territoire et conflit (XVIIIe-XXIe siècle), Rennes, PUR, 2013, p. 137-154 ;
– « Le travail de la routine : autour d'une controverse sociotechnique dans la boulangerie française du XIXe siècle », Annales. Histoire, Sciences Sociales, mai-juin 2010, n° 3, p. 645-677 ;
Au temps des « tueuses de bras ». Les bris de machines à l’aube de l’ère industrielle (1780-1860), Rennes, PUR, coll. Carnot, 2009, 370 pp.

Comments are closed.