Martial Solal

C’est à quatorze ans que, passionné par le jazz, Martial Solal décide d’y consacrer sa vie. Grâce au succès de son premier enregistrement en 1953, il est rapidement admis dans le cercle des musiciens de jazz et devient un des piliers des temples parisiens : le Club Saint-Germain-des-Près et le Blue Note, où il séjournera plusieurs années, se perfectionnant au contact de musiciens du monde entier. Dès 1956, il forme le big band qui enregistre uniquement ses compositions. A partir de 1959, il compose une quarantaine de partitions pour le cinéma, dont A bout de souffle, Léon Morin prètre… En 1963, il est découvert par George Wein, qui l’invite à jouer à New York, Montréal, San Fransisco et aux festivals de Newport, Monterey, départ d’une carrière qui le conduira du Carnegie Hall à la maison des compositeurs de Moscou, du Théâtre de la Fenice à Venise, à la Philharmonie de Berlin, de la Salle Pleyel au Théâtre des Champs-Elysées, de Bombay à Chicago. Depuis 1979, il ne cesse d’écrire : plusieurs concertos pour piano et grand orchestre, concertos pour violon, trombone, clarinette, … de très nombreuses pièces pour des formations de musique contemporaine ou de jazz, ainsi que des recueils pédagogiques. En 1981, il crée le “Dodécaband” avec lequel il joue dans la plupart des pays d’Europe. En 2002, il forme le “Newdecaband”, formé de 10 musiciens.

Au cours de plus de cinquante ans de carrière, Martial Solal a enregistré plus de cent disques. De 1994 à 1997, il a produit une émission hebdomadaire sur France Musique au cours de laquelle il a présenté les grands pianistes français et étrangers.

 

Travaux

 

Audio

Hommage à Gershwin
enregistré en public au Parvis – scène nationale, Tarbes, le 15 octobre 1998

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 
Martial's (duo avec Robert Kaddouch)
enregistré en public au Parvis – scène nationale, Tarbes, le 15 octobre 1998

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

Comments are closed.